guillaume kugel dji phantom

Un nouveau Phantom 4 chez DJI, l’intélligence artificielle

DJI, qu’est-ce que c’est ?

DJI est une entreprise chinoise, leader mondial dans la fabrication de drones de loisir et basée à Shenzhen, internationalement reconnu comme la Silicon Valley chinoise. Avec son nouveau drone Phantom 4,  DJI va faire faiblir la concurrence !

Le Phantom 4

Pour continuer dans sa lignée, DJI propose son nouveau « drone » Phantom. Pourquoi des guillemets ? Parceque cette machine devient la première caméra aérienne intelligente. De ce fait, DJI dépasse largement la concurrence notamment grâce à la détection automatique des obstacles.

Le progrès ne s’arrête pas là. Enfin disponible pour le grand public, le Phantom 4 dispose des fonctionnalités suivantes : Obstacle Avoidance, TapFly et ActiveTrack. Quel est le but ?

Obstacle Avoidance – aucun crash de votre drone

Dotée de deux capteurs à l’avant du drone, la machine va détecter les obstacles et les éviter bien évidemment en les contournant. Si le drone calcule une impossibilité de survoler autour ou au-dessus de l’obstacle, l’appareil va rester en vol stationnaire. L’utilisateur n’aura plus qu’à indiquer une nouvelle direction à la machine.

TapFly – un itinéraire dans une application

Intégrée dans l’application DJI Go, cette fonctionnalité va permettre à l’utilisateur d’indiquer une destination de vol. Comment ? Tous simplement en appuyant deux fois sur l’écran. Le drone va alors calculer l’itinéraire, et comme il est super intelligent, il trouvera l’itinéraire le plus optimal tout en évitant les obstacles. TapFly permet de programmer pour un futur vol ces données de navigation.

ActiveTrack

La technologie ne cesse d’évoluer. Phantom 4 intègre enfin la fonctionnalité de suivi de mouvement. Après les Américains Lily Camera ou encore les Français Hexo+, DJI fait encore mieux. La personne n’a plus besoin de disposé d’un module avec un bracelet, par exemple chez Lily Camera. L’utilisateur n’aura plus qu’à indiquer une cible sur son téléphone. Le drone va alors créer son propre cadrage par rapport à la cible sélectionnée. C’est une fonctionnalité qui reste à activé ce qui rend l’appareil tout à fait contrôlable par son utilisateur.

Les autres point forts

Ce n’est pas tout pour le Phantom 4. Si l’utilisateur souhaite filmer un objet qui se déplace à  plus de 70 km/h, c’est tout à fait possible grâce à la fonctionnalité nommée « sport ».

La caméra intégrée va pouvoir filmer des images en 4K à 30 images par seconde et en FullHD entre 30 et 120 images par seconde. À cela s’ajoute une stabilisation sous trois axes différents. Tout ce que la caméra film est retransmis sur votre écran en flux continu de 720p.

Pour finir, DJI laisse place à une autonomie de 28 minutes. La concurrence a de vrais soucis à se faire.

Mon avis :

Ce bijou de technologie va en épater plus d’un. Je trouve que c’est tout à fait adapté à tous types de client désireux de faire de belles images tout en pratiquant une activité physique ou capter de beaux paysages. Pour 1599 €, nous avons affaire à un drone qui suffit largement pour effectuer de très belles illustrations. Ce n’est pas forcément adapté pour toutes les bourses, mais ce genre de matériel est plus prévu pour les professionnels de la vidéo.

Une légère déception sur l’autonomie de la batterie qui me semble assez faible par rapport à ce que l’on voie sur le marché en ce moment et le fait d’acquérir une deuxième batterie vous coutera tout de même 400 € de plus.

 

 

Publicités